La France bat les États-Unis pour remporter la Volleyball Nations League pour la première fois | volley-ball

La Ligue des Nations de volleyball masculin a un nouveau champion : ce dimanche, la France a battu les États-Unis par 3 sets à 2, avec des partiels du 25/16, 25/19, 15/25, 21/25 et 15/10, dans le Bologne ville italienne. Les champions olympiques actuels rejoignent la Russie et le Brésil, qui ont remporté les trois éditions précédentes de la compétition.

Defalco, l’un des points forts de l’équipe des États-Unis — Photo : Disclosure / FIVB

Avec un service très forcé dans le premier set, la France menait 5-2 au tableau d’affichage, obligeant John Speraw à demander un temps mort pour les États-Unis. Sous la direction de Ngapeth, les Français ont continué à s’ouvrir avec quelques erreurs des Américains. Dans le premier arrêt technique, la France menait 12-6. Les États-Unis n’ont pas réussi à stabiliser la passe et ont continué à faire des erreurs, menant les champions olympiques actuels à terminer le premier set 25-16.

La tactique française a suivi la même en deuxième période : le service forcé a endommagé la passe américaine et les européennes ont mené 6-2, forçant Speraw à brûler son temps mort. Il a également échangé Defalco contre Muagututia pour améliorer la passe. Lors du premier arrêt technique, la France était 12 à 6. Le service français a subi une perte de performance en milieu de set, et les Etats-Unis ont frappé au score. Avec 18 pour 14, Giani a arrêté le match. A la mi-temps, la France clôturait le set sur une attaque de Ngapeth : 25 pour 19.

La France en fête à la Société des Nations – Photo : Reproduction/Instagram

Avec Defalco de retour sur le terrain, le rythme du troisième set a commencé différemment et plus uniformément, les deux équipes se battant pour la tête au tableau d’affichage. La France a fait preuve d’une confiance excessive et a commis des erreurs qui ont conduit les adversaires à ouvrir 8 à 5 – le temps de la France. A peine rentré sur le terrain, Ngapeth a d’abord été stoppé par le blocus américain. Pour la première fois de la partie, les Américains menaient au tableau d’affichage à l’arrêt technique, 12 contre 9. Sans l’efficacité du service, la France était compliquée puisqu’elle voyait le rival s’imposer au rythme du jeu pour ouvrir 17 contre 11. Manière : la France n’a pas réussi à se rencontrer sur le plateau et les États-Unis ont fermé le 15/25.

Earvin Ngapeth, vedette de l’équipe de France de volley – Photo : Reproduction / Instagram

Le quatrième set a également commencé point à point, avec un premier avantage pour les États-Unis. Avec des joueurs français clés plus sur le terrain, Christenson et Defalco ont brillé pour l’équipe de Speraw et les États-Unis ont ouvert quatre points. La France a encore frappé, mais dans ce set c’est au tour du mur américain de se lever : avec des rivaux 21-18, Giani a encore demandé du temps. Les États-Unis ont pris la décision de départager avec un mauvais service de Ngapeth : 25 à 21.

+Le Brésil tombe dans le classement mondial
+ Voir le tableau de la Société des Nations

Le score a de nouveau marqué le début du tie-break, mais avec deux erreurs consécutives des États-Unis, la France a mené 4-2 et Speraw a demandé un temps mort. Avec un as de Brizard et deux points consécutifs de Ngapeth, les champions olympiques actuels ont ouvert 7-2. Une nouvelle fois, les Etats-Unis tentent de toucher au score : 8-5, Giani demande à la France du temps pour calmer le jeu. Les Européens ont conservé leur avance de quatre points et avec une faute offensive au milieu du filet, ils ont remporté le set 15/10 et remporté le titre de la Ligue des Nations pour la première fois.

Découvrez l’équipe de la Ligue des Nations :

Meilleur auto-stoppeur : Christenson (États-Unis)
Meilleur opposé : Patrick (FRA)
Meilleures notes : Clevenot (FRA) et Ngapeth (FRA)
Meilleurs défenseurs centraux : Bieniek (POL) et David Smith (USA)
Meilleur libéro : Grebennikov (FRA)
MVP : Ngapeth (FRA)

Dans la décision pour la troisième place, la Pologne a battu l’Italie 3 sets à 0, avec des partiels de 25/16, 25/23 et 25/20. L’actuel double champion du monde est monté sur le podium de la Ligue des Nations pour la troisième fois – ils ont remporté le bronze en 2019 et l’argent en 2021. Les hôtes, à leur tour, ont obtenu le meilleur résultat de la compétition.

Sharon Carpenter

"Ninja de la culture pop. Lecteur. Expert du café. Spécialiste de la bière hardcore. Troublemaker. Fier communicateur. Joueur en herbe. Fanatique de zombies. Introverti."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.