Macron prévoit une révolution du sport en France avant 2024

Les JO 2024 à Paris, c’est déjà… demain. Et si Emmanuel Macron est actuellement préoccupé par l’évolution du monde géopolitique, il reste en même temps très ambitieux quant au nombre de médailles françaises dans l’épreuve que son pays accueillera.

Un événement que le premier citoyen de la République française voit comme une opportunité de premier ordre pour transformer le quartier en un immense chantier sportif pour le développement des infrastructures sportives du pays, jusqu’à l’allumage de la flamme olympique. Par conséquent, un projet colossal de construction de stades et de gymnases a été promis.

« Dans beaucoup de nos quartiers, nos villages, dans de nombreuses villes de notre république, nous manquons d’infrastructures sportives. C’est pourquoi j’annonce un vaste plan d’installations sportives locales dans les semaines à venir. », a expliqué Emmanuel Macron lors d’une conversation avec les Olympiens français à Tokyo.

« Ce sera sans précédent non seulement par son ampleur mais aussi par son esprit. Nous allons imaginer de nouvelles façons de financer, de construire et d’utiliser ces espaces. Nous le ferons en collaboration avec toutes les collectivités locales, qui seront candidates ».

« Nous irons là où les besoins sont les plus visibles afin de pouvoir aménager plusieurs milliers de terrains de basket, notamment 3×3, de 2022 à 2024. Laissons nos quartiers et nos villes s’épanouir, pour que le sport français puisse changer et que nos jeunes puissent réellement évoluer. vivre une passion, un passe-temps, peut-être le début d’un engagement de haut niveau. ».

Macron a « découvert » le basket 3X3 au Japon cet été en regardant le derby féminin du tournoi olympique franco-américain avec la première dame américaine Jill Biden.

Le sport… partout

En tout cas, cette annonce fait suite à la volonté d’Emmanuel Macron d’encourager les activités sportives en France, notamment à l’école. « Nous voulons une société où la pratique du sport, l’engagement et les valeurs associées au sport sont davantage développés », a confirmé le président de la République.

« Le sport est une solution, une nécessité et doit faire partie intégrante de notre façon de faire des affaires. Cela passe par des actions concrètes sur le terrain, dans la sensibilisation du public, dans la culture sportive et dans la reconnaissance de ceux qui s’engagent dans cette voie. ».

« On connaît les enjeux. C’est d’abord la place du sport à l’école. La vérité c’est que notre modèle français n’a pas mis le sport à l’école, mais on est en train de changer ça. », il a continué.

« Il faut aller beaucoup plus loin, plus de sport à l’école, dans les entreprises dans les parcours de soins et dans la lutte contre les addictions. Le sport est une formidable politique de prévention et de santé. Il est au cœur du projet du pays accessible à tous « .

La cérémonie d’ouverture sur la Seine

Le président français est tout aussi optimiste quant à la qualité de l’événement que la France offrira au reste du monde, à commencer par la cérémonie d’ouverture, dont Macron espère qu’elle restera dans l’histoire comme la plus grande de tous les temps.

L’idée de Tony Estange, président du comité d’organisation de Paris 2024, a été adoptée il y a quelques semaines et confirmée par le président de la république, qui veut casser les codes à la rentrée des Jeux de Paris.

« Cela fait quelques mois maintenant que nous avions le désir d’organiser une cérémonie d’ouverture vraiment unique et révolutionnaire », explique Macron. « La première fois que Tony (Estange) m’a suggéré cette idée, il y a un an, j’ai trouvé ça fou. Maintenant, je peux confirmer que cette cérémonie aura lieu sur la Seine. ».

C’est encore en 2018 que le triple olympien français de canoë-kayak présente pour la première fois ce projet, l’idée centrale étant la volonté d’organiser des Jeux qui touchent les gens. « Il reste encore beaucoup de détails à finaliser : sécurité, historique, parcours, détails », Macron a poursuivi.

« La cérémonie d’ouverture se déroulera sur des péniches dans la Seine, en utilisant également tous les éléments que le fleuve offre comme environnement urbain ».

Et il a ajouté : « Notre volonté est de pouvoir offrir un événement vraiment inoubliable. Une puissance visuelle, de l’émotion, voire un tout autre rythme dans la cérémonie. Il y a un potentiel de créativité incroyable, alliant à la fois les rôles et les performances. ».

Godard Fabien

"Praticien de Twitter. Nerd de l'alcool. Passionné de musique. Expert en voyages. Troublemaker. Créateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.