Un musée libanais restitue des œuvres d’art de l’ancienne ville syrienne de Palmyre

Première participation : jeudi 20 janvier 2022, 23h33

Cinq œuvres d’art romaines de la ville antique de Palmyre, un site détruit pendant les dix ans de conflit en Syrie, ont été ramenées jeudi à Damas par un musée privé libanais, où elles sont exposées depuis 2018.

Les statues en calcaire et les pierres tombales sculptées, datant des IIe et IIIe siècles romains de notre ère, ont été restituées à l’initiative d’un collectionneur privé libanais, a indiqué le responsable des Antiquités syriennes, Mohammed Nazir Awand, qui se trouvait à Beyrouth.

Le collectionneur Jawad Andra a acquis les œuvres d’art auprès de maisons de vente aux enchères européennes avant le début de la guerre en Syrie en 2011, a déclaré Awad, décrivant ses actions comme une « initiative généreuse ».

« Les artefacts du musée Nabu, dans le nord du Liban, retournent dans leur patrie », a ajouté le responsable syrien.

Pendant le conflit syrien, Palmyre, l’un des centres culturels les plus importants du monde antique, est tombée aux mains des djihadistes et est passée sous le contrôle de l’Organisation État islamique, qui a fait sauter certains de ses monuments les plus importants, dont l’Arc de Triomphe. .

L’ambassadeur de Syrie au Liban, Ali Abdul Karim, a déclaré que des pourparlers étaient en cours pour organiser le retour en Syrie d’autres artefacts du Musée national de Beyrouth.

Dernière mise à jour : jeudi 20 janvier 2022, 23:33

Godard Fabien

"Praticien de Twitter. Nerd de l'alcool. Passionné de musique. Expert en voyages. Troublemaker. Créateur certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.