Cinq morts dans l’attaque d’un camp de réfugiés dans la province d’Afar.


Première participation : vendredi 18 février 2022, 17h08

Début février, une attaque contre un camp de réfugiés érythréen dans la province d’Afar, dans le nord de l’Éthiopie, où les émeutes faisaient rage depuis plus d’un an, a fait cinq morts et plusieurs femmes enlevées. mentionné. †

Des personnes fuyant le camp de Baral, qui borde la province du Tigré, ont déclaré au HCR que « des hommes armés ont pris d’assaut le camp le 3 février » et qu' »au moins cinq réfugiés ont été tués et de nombreuses femmes enlevées ».

« Des milliers de réfugiés ont fui Baral et ses environs », a indiqué l’agence onusienne.

Quinze mois après le début des affrontements dans le Tigré, entre les forces gouvernementales et les guérilleros du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), les combats se sont concentrés dans la province voisine d’Afar ces dernières semaines.

Le TPLF a annoncé en janvier qu’il mènerait des opérations en Afar en réponse aux attaques des forces gouvernementales contre ses positions.

Le HCR n’a pas identifié les auteurs de l’attaque contre le camp de réfugiés.

Plus de 100 000 réfugiés érythréens vivent en Éthiopie et les camps où ils vivent ont été la cible de conflits répétés au cours de l’année écoulée.

Dernière mise à jour : vendredi 18 février 2022, 17:11

Victorine Pelletier

"Ninja des médias sociaux. Organisateur de longue date. Joueur incurable. Passionné de nourriture. Accro au café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.