« La Grèce est un refuge sûr pour les opportunités d’investissement »

L’importance des fonds d’investissement publics en tant que catalyseur de la croissance a été soulignée par la discussion animée par Superfund à 14h45 le jeudi 7 avril 2022 au Delphi Economic Forum VII.

Le PDG du Superfund, entre autres, M. Grigoris D. Demitriadis, a estimé que les investisseurs recherchent plus d’opportunités que notre pays offre, avec une nouvelle position stratégique mise en œuvre avec des véhicules du Superfund, entre autres. En particulier, il a mentionné que le Superfund pourrait être un moyen d’attirer les investissements étrangers en Grèce, en raison de sa solide gouvernance d’entreprise. Comme exemples d’attraction d’investissements, il a mentionné l’exécution d’appels d’offres importants tels que l’Attiki Odos, qui reflète la position et le dynamisme de la Grèce. Il s’agit d’une compétition qui se déroule au milieu d’une crise internationale avec un intérêt fort et international, justifiant l’approche selon laquelle la Grèce est un « refuge sûr d’importantes opportunités d’investissement ». Un autre exemple typique est l’utilisation des aéroports régionaux promus par le Superfund, un projet d’une grande importance pour le tourisme grec qui est entré dans la phase de mise en œuvre puisque le premier appel d’offres pour l’aéroport de Kalamata sera lancé dans un proche avenir.

Outre M. GD Demitriadis, qui a également participé à la discussion, le PDG de l’International Forum of Public Investment Funds (IFSWF), M. Duncan Bonfield, le coordinateur du One Planet Sovereign Wealth Funds Network, M. Lawrence Yanovitch, et le directeur de la stratégie France Xavier Tessier. L’IFSWF, représentée par Duncan Bonfield, est une organisation de fonds d’investissement publics internationaux travaillant ensemble. Aujourd’hui plus de 35 fonds publics du monde entier y participent.

La transition verte

M. Bonfield a pour sa part souligné que la transformation vers la transition verte et le développement durable est largement soutenue par les fonds publics d’investissement. En règle générale, 25 % des investissements des fonds d’investissement étaient orientés ESG en 2020, contre 71 % un an plus tard. Et ce n’est pas parce qu’ils sont généreux, mais parce qu’il y a un retour important sur ce type d’investissement. C’est pourquoi de telles opportunités se démarquent. La demande d’investissement se concentre principalement sur des solutions qui réduisent l’empreinte carbone, telles que les sources d’énergie renouvelables. C’est cette augmentation de la demande d’investissement qui devrait profiter aux fonds publics d’investissement.

M. Yanovitch a déclaré: « La Grèce se concentre sur des solutions d’investissement qui atténuent le changement climatique et est désormais en mesure d’aider l’Europe à montrer la voie dans la transition écologique. »

M. Tessier a souligné que pendant la pandémie, les fonds publics d’investissement ont renforcé l’économie en aidant à faire face à une situation difficile. M. Tessier a réaffirmé la nécessité d’une stratégie à long terme, axée sur le développement durable, mais aussi la nécessité d’une coopération, affirmant que la France a déjà entamé une coopération, élargie à la région élargie, y compris le Golfe. Il a souligné l’importance d’un terrain d’entente commun, à savoir le développement ESG. Il a souligné la perspective d’activités d’investissement internationales au-delà des frontières nationales de chaque Fonds, un fait pour lequel la coopération entre eux est particulièrement importante. Il a souligné l’importance de se concentrer sur l’innovation et l’innovation dans les entreprises européennes.

A LIRE AUSSI

Victorine Pelletier

"Ninja des médias sociaux. Organisateur de longue date. Joueur incurable. Passionné de nourriture. Accro au café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.