Les ambassades en Angola appellent à la vigilance et mettent en garde contre les manifestations avant et après les élections

Le ministère des Affaires étrangères a conseillé lundi aux Portugais d’Angola d’adopter une « position vigilante » et a déconseillé de participer « avec de grands groupes de personnes » en raison de sa proximité avec les élections générales de mercredi.

« L’Angola tiendra sa cinquième élection générale le 24 août, au cours de laquelle une tolérance de points a été déclarée sur tout le territoire national ; il est recommandé d’adopter une attitude vigilante et de ne pas pouvoir assister à de grands groupes de personnes », indique le message publié. par le ministère des Affaires étrangères aux Portugais de ce pays africain.

Selon la page Portal das Comunidades Portuguesas, les Portugais doivent se tenir informés et « suivre les instructions qui peuvent être établies par les autorités locales pendant cette période ».

Son homologue français a également ordonné l’attention à ses émigrés en Angola, notant dans une note que « compte tenu des risques d’incidents, il convient de faire preuve d’une extrême vigilance, de rester à l’écart de toute agglomération et, si possible, d’éviter les déplacements inutiles ».

Etant donné que les résultats ne seront publiés que le 8 septembre, la page de la Section consulaire française en Angola indique que « dans ce contexte, des réunions ou des manifestations spontanées ou organisées de diverses tailles sont susceptibles d’avoir lieu avant, pendant ou après les élections, en différents endroits. » dans la capitale et/ou le pays ».

La Chine a également mis en garde ses compatriotes contre l’effet d’une éventuelle instabilité électorale sur ses citoyens, leur conseillant de réduire « les activités à l’étranger » en raison de « l’instabilité et de l’incertitude croissantes de la situation sécuritaire » causées par la campagne des élections législatives.

Selon le journal HojeMacau, l’ambassade a mis en garde les Chinois via le réseau social WeChat, leur conseillant « en plus de protéger et de surveiller la situation sécuritaire locale avant et après les élections ».

Le communiqué a également suggéré que les résidents chinois en Angola « ne se rendent pas dans des endroits sensibles ou avec beaucoup de monde », ainsi qu’ils organisent toutes sortes d’événements ou participent à des campagnes électorales.

Plus de 14 millions d’Angolais, y compris ceux vivant à l’étranger, seront autorisés à voter le 24 août, lors de ce qui sera la cinquième élection de l’histoire de l’Angola.

Les 220 membres de l’Assemblée nationale angolaise sont élus de deux manières : 130 membres proportionnellement par la circonscription dite nationale, et les 90 sièges restants sont réservés à chacune des 18 provinces de l’Angola, selon la méthode d’Hondt et en qui élit chacun cinq députés, tandis que le président est en tête de liste du parti le plus voté.

Victorine Pelletier

"Ninja des médias sociaux. Organisateur de longue date. Joueur incurable. Passionné de nourriture. Accro au café."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.